Australie

Australie

À la découverte du vignoble australien

Dans le sillon des colons britanniques

L’histoire entre l’Australie et le vin est intimement liée à la colonisation de l’empire britannique. C’est à la fin du XVIIIe siècle qu’un capitaine de la flotte anglaise a planté les premiers pieds de vignes dans les Jardins Botaniques de la ville de Sydney. 

Il a fallu attendre les années 1820 pour que la qualité de la production soit suffisante et que les vins commencent à être vendus puis exportés. En 1831, le diplomate écossais James Busby a importé près de 500 cépages européens sur le territoire australien dont la fameuse Syrah. Il est considéré comme étant l’un des pionniers de la viticulture australienne.

À la fin du XIXè siècle, d’importants investissements ont été réalisés afin de développer l’irrigation dans les plaines désertiques, ce qui a permis d’accroître considérablement les surfaces exploitables et les quantités produites. Malheureusement, au cours de cette période, l’Australie a elle aussi été particulièrement touchée par le Phylloxera. Cependant, certaines zones ont pu être sauvegardées et on retrouve encore aujourd’hui des vignes franches de pied datant de cette période.

Au début du XXe siècle, le vignoble australien s’est reconstruit petit à petit sans pour autant connaître d’avancées significatives. C’est dans les années 1950 que le vin s’est véritablement invité dans la culture locale sous l’impulsion d’immigrés d’origines latines. S’en est suivi deux décennies compliquées en termes de qualité de production avant que d’importants investissements soient réalisés par des groupes industriels à la fin des années 1980. Cela a permis à l’Australie de s’imposer très rapidement comme l’un des plus grands pays producteurs à travers le monde. En plus de l’évolution technique, ces investissements ont permis à l’Australie de devenir l’un des leaders de l’activité oenotouristique.

 

Australie

Harbour Bridge de Sydney

La viticulture australienne en chiffres

Le pays occupe désormais le sixième rang mondial en termes de production et génère environ 13,5 millions d’hectolitres par an. Près de 63% de cette production est exportée (principalement en Chine, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni). On dénombre près de 2500 domaines viticoles disséminés dans plus de 65 régions. La majeure partie d’entre eux est située en Australie Méridionale, dans l’État de Victoria et en Nouvelle-Galles du Sud.

On retrouve plus 140 cépages sur le sol australien (dont 64% de cépages rouges). Les plus répandus sont la Syrah appelée Shiraz (30%), le Cabernet Sauvignon (18%) et le Chardonnay (16%). 

La période de vendange se déroule généralement entre la fin du mois de février et le début du mois d’avril. Le climat est chaud, voire très chaud dans les régions viticoles australiennes et nécessite d’avoir recours à l’irrigation.

Ce sont les régions tempérées qui produisent les vins les plus qualitatifs. Elles sont généralement situées à proximité de l’océan austral ou indien, ou du fleuve Murray et de ses affluents. Certaines régions peuvent également être rafraîchies par l’altitude ou la présence de microclimats. 

 

Vignoble de la Barossa Valley au coeur de l'Australie-Méridionale

Vieilles vignes de la Barossa Valley

Un vignoble marqué par une grande diversité

En Australie Méridionale, les vignobles sont concentrés dans le sud-est, c’est dans cette région que l’on trouve certains des plus célèbres du pays (Barossa Valley, Clare Valley, Adélaïde Hills ou encore McLaren Vale). 

A la frontière est de cette zone dans l’État de Victoria on retrouve certains des sites les plus frais du pays. Les régions les plus prestigieuses de cette zone (Mornington Peninsula, Yarra Valley) sont mondialement reconnues pour la qualité de leurs vins à base de Pinot Noir ou encore de Chardonnay.

Au nord de l’État de Victoria se trouve celui de Nouvelle-Galles du Sud. Des vignes préphylloxériques sont toujours présentes dans certaines zones. La région la plus célèbre de l’Etat est la Hunter Valley à près de 240 kilomètres au nord-ouest de Sydney. Cette région très chaude et humide doit sa renommée à ses vins blancs à base de Sémillon.

On retrouve également des vins de grande qualité dans l’Etat d’Australie Occidentale à l’ouest du continent. La région la plus célèbre est celle de Margaret River, qui se trouve à 200 kilomètres au sud de la ville de Perth. Elle est située sur la côte et bénéficie d’un climat océanique chaud. Le Cabernet Sauvignon et le Merlot sont les cépages les plus cultivés. Ils sont régulièrement assemblés dans un style semblable à celui des vins de Bordeaux. 

Enfin, le dernier État Australien à produire du vin est la Tasmanie. Son climat océanique frais lui permet de produire des vins effervescents de grande qualité. Les principaux cépages que l’on retrouve sur ce territoire sont le Pinot Noir, le Chardonnay, le Pinot Gris et le Sauvignon Blanc.

 

Parcelle de Shiraz dans la région d'Adélaïde Hills

Vignoble de la région d’Adélaïde Hills